Une première dans l'histoire parisienne de la salsa !

De la vraie salsa (4 cuivres, 3 percus, basse, piano et 2 chanteurs) en acoustique pur (même les chants !)

sans compter un festival d'Elliott qui devient la vraie star de la Ocho :